Le millepertuis

Le millepertuis – Hypericum perforatum … Le reconnaître, le cueillir, l’utiliser

  • Le millepertuis perforé, millepertuis commun ou millepertuis officinal est une plante herbacée vivace de la famille des Clusiacées selon la classification classique
    Vous rencontrerez cette plante sur les bords des chemins, les lisières de forêt, prairies et talus secs, clairsemés ou en groupe.
    Le nom latin Hypericum viendrait du grec hyper eikona : « qui chasse les fantômes ». Les noms de Perforatum et de Millepertuis « pertuis » voulant dire trou, traduisent l’aspect perforé des feuilles. En effet, si on les regarde par transparence, on observe qu’elles semblent creusées d’un grand nombre de petits trous. Il s’agit en fait de petites poches remplies de résine et d’une huile volatile.
  • Utilisée en médecine et largement popularisée pour ses effets antidépresseurs, la plante porte de nombreux surnoms dont le plus célèbre est celui d’herbe de la Saint-Jean.
    Cette plante est connue pour avoir un effet antidépresseur.
    Suite de l’article sous le diaporama

Cliquez sur une photo pour activer le diaporama

  • En huile végétale, elle présente de nombreuses propriétés différentes les unes des autres :
    – anti-inflammatoire
    – décongestionnante
    – antalgique.
    – calmante
    – régénératrice de la peau
    – cicatrisante
    – anti-démangeaison
  • Anti-inflammatoire et cicatrisante, elle aide à soulager les névralgies, les brûlures, les contusions, les rhumatismes…
    Utilisée en cas de :
    •  Irritations cutanées – Coups de soleil
    •  Eczéma – Plaies
    •  Brûlures – Démangeaisons
    •  Douleurs rhumatismales – Douleurs musculaires et articulaires (arthrite, arthrose, douleurs de dos)
    •  Névralgies
    •  Œdèmes – Ulcères – Escarres
  • En tisane, après avoir découpé finement et séché la plante, on peut préparer une infusion à raison de 15 g à 30 g de sommités fleuries pour un litre d’eau.
    On prend 3 ou 4 tasses par jour.
    Calmant, le millepertuis est efficace contre l’insomnie, pour favoriser un sommeil réparateur, pour aider dans le sevrage du tabac
  • On dira qu’en usage interne il est:
    – Antiseptique
    – Analgésique
    – Anti-inflammatoire
    – Antispasmodique
    – Sédatif
    – Anxiolytique
    – Antidépressif
    – Antioxydant
    – Antivirale
  • Vous pourrez récolter la plante vers la fin juin, début juillet selon vos usages. On récolte généralement la moitié supérieure de la plante lorsque les fleurs commencent à peine à s’ouvrir, si on veut en faire des tisanes. On la coupe finement et la fait sécher directement au soleil quand le temps s’y prête, ou sur un appui de fenêtre (toujours au soleil) et enfin, dans un déshydrateur si vous en possédez un.
  • Pour préparer l’huile de soins, on préfèrera la cueillir lorsque certains des ses pétales sont déjà ouverts
    Mon expérience personnelle :
  • J’ai préparé une huile de massage dont voici la recette … cadeau!
    Mettez des fleurs fraîches dans un bocal stérilisé, complétez avec de l’huile d’olive vierge de première pression à froid (bio si possible), ou une huile végétale neutre. Fermez le bocal et placez le un peu au soleil directe du matin et ensuite sur votre appui de fenêtre.
    Pensez à agiter le bocal une fois par jour durant la période de macération. Le liquide de votre bocal prendra petit à petit une teinte rouge brunâtre. Patientez environ deux mois pour filtrer votre macérat devenu vraiment rouge-brun. Filtrez au travers d’un linge propre. Pressez bien les fleurs pour exprimer un maximum de jus. Transvasez votre macérat dans de petits flacons opaques de préférence.
    Passé ces deux mois, transvasez votre macérat dans le flacon ou bouteille de votre choix
    Moi j’ai utilisé une bouteille en verre brun.

Massez vos petits bobos et douleurs sans modération !